Le papier
   
         
 
La fibre
   
         
 
 
 

La fileuse ou le fileur trempe ses doigts dans un godet d’eau, étire et tord les fibres avec dextérité qui s’enroulent dans le rouet. Monté patiemment et minutieusement sur un métier à tisser, le fil deviendra un bel ouvrage grâce à l’adresse et à l’imagination de la tisserande qui, les pieds posés sur les pédales, la navette à la main, penchée sur son travail, reprend inlassablement les mêmes gestes.